Puits sans fond - Passage Henri IV - Castres

La terre s'est mise à trembler. Le ciel s'est déchiré. Un puits sans fond s'est ouvert dans les nuées.

 

Tu t'es retrouvé seul. Nu. Face à toi même. La vérité était là à portée de tes doigts. Tu n'osais pas la toucher de peur de t'y brûler. Pourtant tu le savais qu'il te faudrait l'affronter. D'un bleu pur et profond, elle te contemplait. Elle t'appelait. Tes mains sur tes oreilles ne pouvaient t'empêcher de la voir. Comme aspiré, dans l'œil du cyclone, tu t'es senti partir vers son unité. Tes pieds ont quitté le sol, cette certitude que tu connaissais si bien, depuis tant d'années que tu y naviguais.

 

Tu regardes autour de toi mais finalement rien n'apparaît à quoi te raccrocher. Alors, la tête droite, les yeux grands ouverts, les mains tendues vers l'éternité qui t'attend, tu te laisses emporter par ce tourbillon si délicieux. Ce tourbillon qu'on appelle : Bonheur.

Please reload

May 5, 2019

Please reload

Posts récents

Du changement...

05/05/2019

1/2
Please reload

Posts à l'affiche
Suivez-moi sur...