Prémices de Printemps

 

Le chant du merle moqueur,

Perce toujours à la même heure.

Quand vient le printemps,

Il titille nos tympans.

En recherche d'une amante,

Il se fait la voix bien aimante.

Il enchaîne les notes, les refrains,

Comme d'autres, les alexandrins.

Il espère, jusqu'à la nuit,

Envoûter sa prochaine amie.

Il chante, il trille, il appelle,

Il rêve d'une belle.

Arrivera-t-elle dès ce soir ?

Ou devra-t-il encore l'émouvoir,

De son chant mélodieux,

De son acharnement ambitieux?

Il persiste parfois jusqu'au matin.

Épuisé, il succombe enfin

A la tristesse de son sort.

Il s'en retourne et puis s'endort.

Mais quand le soleil se couche,

Il remonte sur sa souche,

Et reprend à tue-tête

Sa chanson sur un air de fête.

 

15/03/2016 Delphine Destève

 

Petit texte sans prétention, juste inspiré par le chant du merle entendu en fin de journée. L'oiseau s'égosillait dans le jardin situé juste sous mes fenêtres.

Le printemps c'est la semaine prochaine... 

Please reload

May 5, 2019

Please reload

Posts récents

Du changement...

05/05/2019

1/2
Please reload

Posts à l'affiche
Suivez-moi sur...